Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 17:18

MESSAGE PUBLIC A MES FRERES DU CAP 2015 ET DU GROUPE DES 6

Notre pays traverse une crise multiforme, qui l’abîme profondément, mais comme toutes les nations, nous avons les moyens de le sortir de sa banqueroute actuelle. Je voudrais vous rappeler fraternellement que vous n’arriverez jamais seuls, avec vos partis politiques, à nous rassembler pour la grande œuvre de redressement national. Rappelez-vous toujours que vous n’êtes pas le peuple. C’est lui, qui désigne ceux qui font la loi et  ceux qui l’exécutent. Si nous adoptons l’esprit américain, nous comprendrons que c’est le peuple, qui forme aussi le jury qui punit les infractions à la loi. Il ne faut donc, en aucun moment, oublier que non seulement les institutions doivent être démocratiques dans leurs principes, mais aussi dans tous leurs développements. Sachez également que la forme de gouvernement souhaité, quoique représentative, il est évident que les opinions, les préjugés, les intérêts et même les passions du peuple ne peuvent trouver d’obstacles durables qui les empêchent de se produire dans la direction générale de la société. Vos factions ne font que s’agiter sans cesse, en cherchant à attirer dans leur sein une portion du peuple et à s’en faire un appui.

Cette opposition permanente entre vos diverses fractions est funeste à notre société et à l’avenir de nos enfants. Un parti ou des regroupements de partis est forcément partisan. Quand il y en a plus de deux, cela devient néfaste et compromet l’état social de paix, d’ordre et de discipline indispensable au développement économique et social. Les désordres et la misère, qui règnent actuellement dans le pays, ne sont que temporaires car le temps ne suspend jamais sa marche pour les peuples ni d’ailleurs pour les hommes. Si vous jetez un regard rapide sur le passé, vous verrez que le changement est en marche. Mais, c’est vers l’avenir que je vous invite à tourner vos regards. Ainsi, vous réaliserez que vous n’avez bâti aucun digue ni aucune fondation pour arrêter la dérive et pour construire une nouvelle société devant élever tous nos compatriotes à la dignité humaine.

Les Etats-Unis ont principalement deux partis politiques. La grande nation nigériane n’a également que deux partis politiques. Pourquoi notre petit pays a 110 partis politiques ? Notre propension à la division et notre narcissisme nous ont enlevés la raison. Nous ignorons que de vrais partis politiques sont ceux qui s’attachent aux principes qu’à leurs conséquences, aux idées  et non aux hommes et qui ne cachent pas habilement leurs intérêts partisans et particuliers sous le voile de l’intérêt public. Pourquoi vous ne défendez que vos intérêts partisans et particuliers ? Depuis que certains parmi vous sont à l’Assemblée nationale, ils n’ont jamais introduit une proposition de loi pour la création du Conseil Economique et Social prescrit par le Titre X de la Constitution en vigueur. Ils acceptent comme justifié le fait que le pouvoir exécutif estime que la création du Sénat serait coûteuse. Quel mépris pour le peuple, pour la constitution en vigueur et quelle déchéance morale !

C’est facile de tromper un peuple en détresse en s’agitant pour apparaître comme ses défenseurs et en utilisant le fonds de commerce approprié des réformes constitutionnelles et institutionnelles. Le radotage, devenu la litanie convenable, a pour refrain : nous voulons deux mandats et deux tours. Prenons la France, l’Allemagne, l’Espagne, les élus au Parlement Européen  et même la Gambie, ont-ils une Constitution prescrivant ces dispositions de deux tours et de deux mandats ? N’y a-t-il pas d’alternance dans ces pays ? Pourquoi allez-vous solliciter les ambassadeurs de ces pays pour vous aider à obtenir ces dispositions constitutionnelles et institutionnelles ? Croyez-vous sincèrement qu’ils sont les personnes en harmonie avec l’univers pour vous faire gagner ce combat ? Le Togo n’est-il pas un pays indépendant ? Notre peuple n’est-il pas le seul souverain et le seul en capacité de de changer légitimement la loi fondamentale devant déterminer la conduite de notre vie en commun? La CEDEAO s’est-elle préoccupée de rappeler à l’ordre les dirigeants du Bénin, qui violent aussi outrancièrement le protocole commun en interdisant des importations en provenance du Togo ? Pourquoi le groupe des 6 partis est-il allé rencontrer un fonctionnaire de la CEDEAO basé à Lomé pour solliciter son aide dans notre querelle de réformes constitutionnelles et institutionnelles ?

Mes frères, je vous demande expressément de cesser de nous ridiculiser et d’abaisser notre patrie. Maintenant qu’il n’y a plus le tyran et généreux facilitateur burkinabé, vous vous tournez vers les falots. C’est nous qui avons créé la CEDEAO avec le Général GOWON du Nigeria. C’est nous qui allons réformer cette institution sous régionale le moment venu avec nos frères progressistes des autres pays. Mais c’est le peuple togolais, qui va seul provoquer le changement politique au Togo et qui travaillera à la transformation totale de notre société. Quand un club anglais (Manchester United) achète un joueur d’origine africaine, Paul POGBA, à 105 millions d’euros pour un contrat de 3 ans sans compter les primes et la publicité, croyez-vous que c’est avez une coopération d’un montant de 16 millions d’euros par an qu’une institution ou un pays européen peut nous acheter et nous dicter les conditions de notre gouvernance ? Que vous arrive-t-il ?

Vous ne faites qu’agiter, déchirer, dépraver, ébranler et troubler notre société sans aucun profit pour le peuple. Certains parmi vous attaquent même notre peuple et l’accusent de mollesse et que sais-je encore ? Vous avez confisqué la lutte de notre peuple. Vous avez échoué ou trahi. Il est temps de faire confiance au peuple togolais. Mettez-vous ensemble et faites taire vos surenchères et vos ambitions personnelles et partisanes. Alors, vous verrez que le changement interviendra inéluctablement. Ce sont vos divisions et vos égocentrismes qui font échouer la lutte démocratique. Sachez qu’au-delà de la vertu et les talents des dirigeants, il faut surtout le bonheur des circonstances pour conduire un peuple vers le progrès. Ne fractionnez plus l’opinion publique sur des questions de détail et sachez qu’il est toujours difficile de renverser celui qui détient le pouvoir par la seule raison qu’on veut prendre sa place. C’est le peuple, qui détruit ou élève toutes les puissances. L’expérience de Mr Gilchrist  Olympio devrait vous édifier. Prions pour que la providence soit toujours favorable à notre patrie et que Dieu Tout-Puissant inspire notre peuple et lui donne  le discernement et la force pour qu’il provoque le changement radical et fécond dont nous rêvons.

Fait à Lomé, le 21 Mars 2017

Nicolas LAWSON

Président du PRR

Partager cet article

Repost 0
Published by Adokposé - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens