Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 19:49

Après la division au sein de l’UFC, la création du CPDC rénové par décret pris en conseil des ministres et la dissolution du RPT, le Président Faure Gnassingbé vient de délégitimer totalement le gouvernement en place et l’Assemblée nationale. Il ne peut donc pas continuer à gouverner dans un tel désordre juridique, politique, démocratique et de gabegie. Aussi, pour éviter de nouvelles convulsions sociales graves et des contestations politiques fondées pouvant entraver l’organisation des prochaines élections, il doit former incontinent un nouveau gouvernement de redressement national. Le PRR saisit l’occasion pour mettre en garde les abonnés aux désordres et à l’exploitation des frustrations sociales, ainsi que les corrompus au sein du pouvoir d’Etat et les ennemis du Togo, contre toute tentative d’exploitation du gâchis et du capharnaüm en vigueur. Notre parti soutiendra tout rétablissement de l’ordre et de l’autorité de la puissance publique. Il agira avec détermination pour contribuer à l’expression libre de la volonté souveraine de notre peuple et à l’organisation des élections transparentes, équitables et sans fraude. Incontestablement, la dissolution du RPT crée une situation de fait d’une majorité de députés indépendants ou non-inscrits à l’Assemblée nationale, qui est exceptionnelle et non conforme aux principes et pratiques démocratiques. En tout état de cause, seul un nouveau gouvernement, jouissant d’une grande confiance dans l’opinion publique et acceptable par une majorité de notre peuple, peut permettre désormais d’organiser les prochaines élections dans la paix, tout en préservant l’unité de la nation, les conditions de progrès et la restauration d’un Etat fort et respecté.

Nicolas LAWSON

Président du PR

 

Repost 0
Published by Adokposé - dans Politique
commenter cet article
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 19:27

 

Nous sommes à nouveau en danger. Des étrangers sans scrupule, de dangereux prédateurs, des rapaces profitant de nos divisions politiques et des néocolonialistes de grivèlerie se servent de l’Union Européenne et du PNUD pour confisquer notre souveraineté et nos droits, en cogérant notre pays et en s’apprêtant encore à dévoyer les prochaines élections. Ce sont eux qui préparent une révision biaisée du code électoral, qui manipulent les acteurs politiques et la société civile, qui traficotent les kits électoraux, qui imposent les conditions du découpage électoral et de la révision des listes électorales. Ils surfacturent leurs opérations criminelles à notre gouvernement qui en tire avantage. Ils participent  cyniquement au blocage du progrès démocratique, en manipulant l’opposition pour être en position de jouer aux pompiers ou aux facilitateurs. Il est temps de mettre un terme à leur nuisance pour prendre notre destin en main. Il est évident que de la misère et de l’ignorance naissent l’esclavage et la domination extérieure. Une démocratie viable n’est possible et durable sans un minimum de développement. L’aide extérieure est la forme moderne de l’esclavage et du néocolonialisme impudent. Le PRR demande expressément aux délégués du RPT et de l’UFC de démissionner incontinent de la CENI. Il somme le gouvernement de cesser le jeu dangereux du blocage des réformes politiques. Il met en garde les fraudeurs et les ennemis de notre peuple. Le temps arrive où tout doit fléchir sous le niveau et plier sous le joug de la morale et de la liberté.             

Nicolas LAWSON

Président du PRR

Photo-bureau.jpg

Repost 0
Published by Adokposé - dans Politique
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 12:14

 

La criminalité politique au Togo a atteint des sommets avec les massacres sanglants de centaines d’innocents togolais le 25 janvier 1993 à Fréau jardin, par la tuerie barbare de centaines de paisibles citoyens dans leurs maisons et à travers les rues de Bè le 31 janvier 1993 et l’attentat bestial, monstrueux et méthodiquement planifié du mois d’avril 2005 à Atakpamé, Aného, Vogan, etc.  Les agressions grossières d’avant, du 23 septembre 1986 et des années 1990 ont aussi couté la vie à des centaines de nos frères des forces de défense et de sécurité et à d’inoffensifs compatriotes.  Aussi la mission que vient d’effectuer la CVJR est manifestement une fraude morale et politique. Ayant occulté les atrocités sur une grande échelle de 2005. N’étant pas en mesure de rendre justice. N’ayant pas réussi à établir la vérité par des aveux sincères et complets, cette  manœuvre d’escroquerie politique sans aucun scrupule est à condamner sans ambages. C’est la plus crapuleuse et pernicieuse opération d’immoralité que les criminels de 2005 et leurs complices viennent de boucler. Sans vérité, sans justice et sans morale, il ne peut y avoir de réconciliation. Il est donc patent désormais que seule l’alternance politique permettra d’exorciser le mauvais sort qui poursuit notre peuple, d’apaiser les douleurs que les injustices cruelles du gouvernement de Mr Faure Gnassingbé aggravent  et de réconcilier notre peuple. Que Dieu nous protège contre ce régime pervers  et endurci.                            

Nicolas LAWSON

Président du PRR

Repost 0
Published by Adokposé - dans Politique
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 16:36
Lomé, le 22 Mars 2012 Excellence Monsieur Faure Gnassingbé, Président de la République Présidence de la République LOME – TOGO Objet : Lettre de protestation Monsieur le Président de la République, Le ministre de l’administration teritoriale, Mr Pascal Bodjona, a empêché le CPDC rénové de travailler ce jeudi 22 Mars 2012 sous le prétexte fallacieux que vous avez demandé aux ministres de rester à l’écoute en vue d’un éventuel appel pour un conseil extraordinaire des ministres. Si c’est ainsi et sans organisation que le pays est géré alors sa ruine sera de plus en plus accablante. Les intrigues du ministre deviennent insupportables et constituent un sabotage des intérêts vitaux de notre pays, de la confiance nationale et discréditent votre gouvernance. Cela prépare les germes d’une insurrection populaire car nous sommes confrontés à une misère se propageant rudement, à une corruption et à une immoralité généralisées, au mécontentement de la masse, à une défiance légitime des catégories politiques et sociales. A moins que notre société ne se réédifie sous une discipline renouvelée et à une gouvernance plus efficiente, la vague d’insatisfaction générale, de désagrément et de souffrance finira par déstabiliser à nouveau le pays et emporter dans le fracas votre pouvoir. Votre ministre devient de plus en plus dangereux pour la cohésion nationale et empêche les patriotes de contribuer à la rénovation politique et sociale de notre pays. Monsieur le Président de la République, si le dialogue avec nos frères de l’ANC et du CAR n’est pas sincère et ne peut aboutir à un résultat favorable au peuple togolais, alors je vous invite à faire mettre en œuvre les recommandations du CPDC rénové sans tarder. Vous devez vous souvenir que la voix de la nature n’est jamais entièrement étouffée. Elle fait pâlir au moment opportun ses enfants égarés et ingrats et venge par les révolutions ou les insurrections populaires les injustices et les larmes de ses enfants humiliés et malheureux. Il est temps de mettre un terme aux manipulations pernicieuses et funestes à l’ordre social de votre ministre. Nous voulons simplement servir notre pays et nos compatriotes. Veuillez trouver ici, Monsieur le Président de la République, l’assurance de ma fraternelle et haute considération Nicolas LAWSON Président du PRR Copie : Ambassadeurs et presse
Repost 0
Published by Adokposé - dans Politique
commenter cet article
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 13:39

La Cour de justice de la CEDEAO vient de confirmer son premier arrêt. C’est sans recours. Les principes et les dogmes démocratiques prévalant ont été validés. En conséquence, le PRR demande expressément aux suppléants, devenus députés à la place de ceux qui ont été exclus de l’Assemblée nationale, de démissionner sans délai pour respecter les règles de droit et de la morale. Il n’y a pas d’autres alternatives. Nous en avons assez que les mêmes individus continuent de prendre notre peuple en otage et dévoient la démocratie togolaise. Pendant plus de trois décennies, leurs rivalités tragiques avec les conservateurs du RPT ont provoqué la mort de plusieurs centaines de militaires, d’agents des forces de l’ordre, de citoyens innocents et la ruine du pays. Maintenant que leur ancien gourou a abandonné la violence, l’extrémisme, le sectarisme et le populisme grégaire pour s’associer à une gouvernance débilitante de cumulards, de jouisseurs, d’affairistes, de corrompus et de tortionnaires, le résiduel de la catégorie poursuit le combat suranné d’aliénation et d’égarement. Qu’ils sachent que les âmes libres renferment un ressort plus puissant que toutes les règles de la posture politicienne et destructrice. Que les 9 suppléants démissionnent de l’Assemblée nationale pour qu’on arrête ce jeu pervers contraire aux intérêts nationaux. Il s’agit de s’atteler maintenant à préparer les conditions pour des élections libres, sans fraude et sans violence. Puis ce sera le redressement national pour vaincre la pauvreté et libérer notre pays de toutes les oppressions et des indignités. Assez du désordre et de la tromperie.

Nicolas LAWSON

Président du PRR ²

Repost 0
Published by Adokposé - dans Politique
commenter cet article
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 09:17

Lomé, le 12 Mars 2012

 

Excellence

Monsieur Faure Gnassingbé

Président de la République

Présidence de la République

LOME – TOGO

Objet : Lettre d’alarme.

Monsieur le Président de la République,

C’est par l’ascendant de la vérité, par la conscience patriotique, par le sens de la justice et de l’humanisme, en toute lucidité et dans la liberté que l’homme d’Etat parvient à servir le bien commun, à élever le peuple à la dignité humaine et à assurer le prestige de sa patrie. Je ne veux  exercer ici  aucune espèce de critique mais exprimer tout simplement mon indignation devant l’insupportable. Notre capitale était qualifiée de : « Lomé la belle, Lomé la coquète, Lomé la vivante». Mais actuellement, une association de certains compatriotes avec des étrangers sans scrupule, profitant des travaux de reconstruction de certaines rues dans notre capitale, est entrain de saccager notre plage et de nous préparer une catastrophe environnementale. Malgré mes alertes auprès des ministres de l’environnement, du tourisme, de l’administration territoriale, de la sécurité et surtout auprès des services du Premier ministre et de la Mairie de Lomé, personne, parmi ces responsables, n’a daigné faire arrêter le prélèvement illégal et criminel du sable tout au long de la plage et ne semble réaliser le dégât écologique que cela constitue. 

Monsieur le Président de la République, les togolais ne comprennent pas par quel effet maléfique du diable, votre pouvoir est frappé d’impuissance et que vous n’arrivez pas à prendre des mesures de redressement des injustices sociales, de punition des crimes économiques et des violations des droits de l’homme. Vous avez parlé de solidarité et de partage dans vos vœux pour cette année. Mais votre Directrice de cabinet est aussi ministre pour plusieurs départements. Le ministre de la sécurité est aussi Directeur Général de l’aviation civile et cumule d’autres responsabilités importantes. Le Maire de la ville de Lomé est aussi Directeur Général du port de Lomé, Président du CHU de Tokoin et cumule plusieurs autres responsabilités. Je peux citer d’autres anomalies révoltantes.

Monsieur le Président de la République, vous conviendrez avec moi que quand la misère accable l’immense majorité de notre peuple, que des centaines de milliers de nos compatriotes sont en chômage ou dans la précarité, qu’une minorité cumule des postes de commandement dans l’incompétence, que quelques uns s’enrichissent scandaleusement, qu’on laisse piller le pays et qu’on l’endette massivement à nouveau, etc, on prépare de nouvelles convulsions sociales. Le prélèvement abusif du sable à la plage de Lomé est un délit national parmi tant d’autres de vos collaborateurs. C’est aussi un attentat contre nos jeunes qui s’y retrouvent les dimanches pour noyer leur angoisse et blouser leur oisiveté. Il y a urgence pour une rectification régénératrice avant que le torrent de la colère sociale ne déborde. Nous assistons présentement au plus effréné agiotage qui tue les Républiques. Comment est-on arrivé à l’abandon et à la ruine de l’hôtel de la paix devenu un lieu insalubre et de malfaisance au cœur de notre capitale ? L’hôtel du 2 Février serait-il voué au même sort ?

Monsieur le Président de la République, ne laissez pas  La colère sourde des togolais se transformer en insurrection populaire. La majorité de nos concitoyens est en proie aux horreurs de la pauvreté. Elle se sent dépouillée de ses droits, méprisée et terriblement trahie. Elle a de plus en plus la conviction que le brigandage et les injustices sociales sont honorés et que les décisions prises en conseil des ministres ne servent qu’à endormir ou à couillonner.  La confiance nationale dans votre gouvernance est profondément ébranlée. Les liens sociaux se rompent de plus en plus. L’indiscipline, le désordre,  l’incivisme et une immoralité profonde règnent dans le pays. C’est Dieu qui nous sauve encore du chaos. Aucun faux-fuyant et aucune dénégation de la réalité ne vous sera utile. Les défenseurs des droits de l’homme ont raison de demander la démission du gouvernement. Leur combat est un grand secours vous aidant indirectement pour engager la révolution culturelle et pour écarter les scélérats qui vous maraboutent, empoisonnent votre gouvernance et portent atteinte à la réputation de notre pays.

Veuillez trouver ici, Monsieur le Président de la République, l’assurance de ma fraternelle et de haute considération.

Nicolas LAWSON

 

Président du PRR

 

Copie : Ambassadeurs et presse.

Repost 0
Published by Adokposé - dans Politique
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 07:39

 

Nos malheurs sont toujours en proportion de nos divisions politiques. Mais DIEU nous a donné les ressources intérieures pour porter les fardeaux et les tribulations de la vie. Il nous a aussi donné le courage et l’énergie de poursuivre notre marche vers l’avenir, en restaurant constamment nos âmes et en renouvelant notre vigueur. Aussi, en ce moment difficile de crise financière et économique dans le monde ; quand la corruption morale et matérielle gangrène notre société et qu’une minorité parmi nous viole abusivement les droits des autres, manque du sens de la solidarité, de l’humanisme et de compassion, le PRR vient rappeler que le mal est porté à se détruire lui-même. Nous ne devons donc pas perdre notre foi en DIEU, notre foi dans l’homme et dans notre avenir. Par- delà les légitimes divergences des partis politiques et les clameurs délirantes des cohortes, le peuple togolais doit rester uni et convaincu que c’est par l’union de la tête et du cœur, de l’intelligence et de la bonté que l’homme peut atteindre à  l’épanouissement de sa vraie nature. Si les injustices sociales et les abus politiques justifient notre résistance acharnée, nous ne devons pas succomber aux effets corrosifs et autodestructeurs de l’intolérance et de la contre-violence. Aujourd’hui plus que jamais, nous ne devons que compter surlawson_biblioth_que.jpg nous-mêmes pour mettre un terme au système politique qui stérilise nos capacités afin de pouvoir agir pour élever tout notre peuple à la dignité humaine. Notre seule chance pour vaincre la pauvreté et fonder notre véritable indépendance nationale réside désormais dans notre cohésion sociale, dans notre ardeur au travail, dans la restauration d’un Etat juste et fort, dans le rétablissement de la justice sociale et dans une discipline renouvelée et bien-fondée. Nous devons sans délai remettre des centaines de milliers de nos jeunes au travail, prendre le contrôle de la gestion de notre économie nationale, définir un plan stratégique de relance économique et engager la modernisation de notre société. N’écoutons donc pas ceux qui ragotent et nous opposent les uns aux autres. Notre parti appelle à un sursaut du tréfonds national dont le souffle animera l’immense élan du pays pour le redressement national. Le Togo doit se transformer profondément pour que ses enfants retrouvent leur joie de vivre dans la liberté. Pour y parvenir, il nous faudra une économie forte car la faiblesse économique d’une nation étouffe son essor, favorise la corruption en son sein et compromet sa démocratisation et son indépendance nationale. Le PRR  est ce mouvement de l’entraînement solidaire pour susciter l’effort national et pour engager la rénovation du pays. Développons ensemble cette espérance commune qui atténuera nos divergences et rassemblera les dévouements au service de notre chère patrie. Que DIEU nous libère de nos frustrations et ressentiments, nous inspire et nous protège.

LOME: le 5 Mars 2012

PRR: B.P. N° 7482, LOME – TOGO,

Tél: 22 32 98 49 ; 22 42 99 32,

E-mail: lerenouveau2033@yahoo.fr

Repost 0
Published by Adokposé - dans Politique
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 00:27

Lomé, le 27 Février 2012

 

Monsieur le Ministre

Ministère de l’Administration territoriale, de la

Décentralisation et des Collectivités Territoriales

LOME – TOGO

Objet : Lettre de rappel et d’éveil

 

Monsieur le Ministre,

Je vous adresse cette lettre pour vous rappeler que c’est sans délai qu’il faut renouveler la CENI pour entamer la préparation et l’organisation des prochaines échéances électorales dans les conditions d’équité, de transparence et de liberté, en vue de la préservation de la stabilité politique, de la paix sociale et afin de pouvoir engager une nouvelle politique de transformation de notre société. Vous n’ignorez pas que la colère, la défiance et l’amertume contre le gouvernement actuel sont établies et que la désillusion et le désespoir dans le pays sont largement partagés. Les nombreuses injustices sociales, les violations des droits de l’homme, la corruption généralisée dans l’administration publique, les fricotages de toutes sortes, la faiblesse chronique de l’autorité de l’Etat et l’indiscipline caractérisée dans le corps social peuvent être périlleux. En agissant pour entretenir les vannes de la tempérance et pour dégager un ample éventail de propositions de restructuration politique et économique, le PRR contribue à l’avènement d’un changement positif et pacifique et pour le bien commun.

Notre parti attend l’appel à candidature du gouvernement pour transmettre les nom et prénom de notre représentant à élire à la CENI. Sachez que c’est pour éviter de nouvelles convulsions violentes et pour ne pas retarder le redressement économique du pays que nous devons œuvrer avec plasticité, intelligence et esprit d’ouverture. C’est ici et maintenant que l’Etat doit devenir juste et fort pour restaurer l’ordre, remettre les togolais massivement au travail, faire renaître l’espérance et la joie de vivre dans tout le pays, etc.

Veuillez trouver ici, Monsieur le Ministre, l’assurance de ma considération distinguée.

Nicolas LAWSON

Président du PRR

Repost 0
Published by Adokposé - dans Politique
commenter cet article
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 22:50

 

Le PRR se réjouit de la demande de dialogue de l’ANC et du CAR avec le pouvoir RPT – UFC. En réceptionnant la lettre de demande et de propositions de l’ANC et en  acceptant de les recevoir le Lundi 20 Février 2012, le Premier Ministre fait preuve d’esprit républicain et de volonté d’apaisement social que le PRR encourage. Le CPDC rénové vient de transmettre les propositions de réformes institutionnelles et constitutionnelles et des révisions des questions électorales au gouvernement pour leur mise en œuvre. Il a œuvré avant tout dans l’intérêt supérieur de la nation mais a également pris en compte des propositions du CAR et de l’ANC. Le PRR constate que l’impératif silencieux et invisible de la loi de la sagesse et de la justice est en marche. Les togolais ne souhaitent plus la politique politicienne de rivalités, de division et de violence. C’est par une lutte positive pour la démocratie et la dignité, en préservant les vies humaines, la paix sociale et le bien-être des togolais que nous parviendrons à mettre un terme aux injustices sociales, à la corruption généralisée et à l’arbitraire de ceux qui ont pris le pays en otage, bloquent les changements positifs, fraudent et violent les droits fondamentaux de l’homme.  Si l’UFC avait contracté un accord avec le RPT il y a quinze ans, nous aurions épargné des centaines de vies humaines et éviter les violences et le déclin économique de notre pays. Malgré leur mépris pour les autres partis extra-parlementaires, il est réconfortant que l’ANC se décide à dialoguer avec le duo RPT – UFC. Le togolais ne sera plus manipulé et être comme par le passé un rouage impersonnel dans l’engrenage de l’intolérance, du populisme, de l’ignorance et de la misère. Il jugera nos visions et projets de société. Que Dieu soit loué.

 Nicolas LAWSON

Président du PRR

 

Repost 0
Published by Adokposé - dans Politique
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 19:37

 

                 Notre parti est consterné par l’état avancé de la corruption dans le pays, les violations des droits humains en toute impunité et le cumul obscène des postes par des incompétents. Le salut public et la sûreté générale commandent la mobilisation des patriotes contre cette faction sans scrupule et sans conscience, qui exploite la faiblesse du Chef de l’Etat pour assouvir sa rapacité et gangrener notre société. Comment peut-on vouloir consacrer 20 milliards de FCFA pour numériser et mettre sur satellite la TVT (contre 250 millions de FCFA pour LCF) sans pouvoir dégager 15,8 milliards de FCFA pour honorer l’engagement du gouvernement d’augmenter les salaires des fonctionnaires de 10% ? Où est-ce que le Premier ministre va-t-il trouver 600 milliards de FCFA pour le secteur agricole, comme il a trompé la population à Notsé le jeudi 9 Février 2012, alors qu’il ne trouve pas 8,5 milliards de FCFA pour satisfaire les besoins cruciaux de nos deux universités ? Dans quel pays normal une institution de l’Etat devient-elle un gang de détrousseurs des fonds des commerçantes ? Le Premier ministre, le ministre des finances et leurs compères nationaux et étrangers sont entrain de saccager notre société et de miner notre avenir. Le silence blâmable et l’impuissance accablante du Chef de l’Etat semblent être un encouragement à cette horde dévoratrice, qui installe la dissolution des mœurs ; affame les togolais par de très bas salaires ; les dépouille de leur joie de vivre, de leur dignité et les conduit au crucifiement. Nous assistons avec une colère sourde aux angoisses de la plus affreuse misère de la majorité de nos compatriotes, en proie à toutes les souffrances de la pauvreté, de l’indigence et languissant sous le joug méprisable d’un pouvoir déficient et dépravé. Pour ne pas laisser durer cette affreuse réalité et pour ne pas léguer cette situation d’opprobre et d’infamie à nos enfants, préparons-nous au grand changement positif, qui sera le triomphe de la justice sociale, du bonheur commun, de la fraternité, de la solidarité humaine, de l’unité nationale, de la morale et de toutes les libertés. 

 Nicolas LAWSON   

Repost 0
Published by Adokposé - dans Politique
commenter cet article

Articles Récents

Liens